Rectangle tracé au crayon de couleur.
Rectangle tracé au crayon de couleur.
Rectangle tracé au crayon de couleur.
Rectangle tracé au crayon de couleur.
Rectangle tracé au crayon de couleur.

septembre 2019, numériser

 

Images matricielles réalisées à partir des documents «bruts» issus de la première numérisation à plat des feuillets. Chaque image comprend 3 feuillets d’un livret assemblé plus tard.

Matrice d’un travail de recherche sur le langage lié à l’espace plastique.

La volonté initiale qui a accompagné ces réalisations était de créer une syntaxe à partir des variations d’une forme qui ne changerait pas ses contours. Un carnet articulé autour de la narration éthérée d’un rectangle qui se sépare horizontalement et verticalement en créant en lui des espaces particuliers de plus en plus petits a été réalisé.

Raster's images produced from "raw" documents resulting from the first flatbed scanning of the sheets.
Each image includes 3 sheets of a booklet assembled later.

Matrix of a research work on the language linked to plastic space.

The initial will which accompanied these achievements was to create a syntax from variations of a shape that would not change its contours. A notebook articulated around the ethereal narration of a rectangle which separates horizontally and vertically creating in him particular spaces that were smaller and smaller were realized.

 
Carnet brodé et relié à la main.

novembre 2019, l’histoire d’un rectangle qui se segmente sans mots.

 

Photographie d’un livret de papier brodé et relié à la main. Le cliché permet d’illustrer et de figer l’émotion possible au feuilletage des pages. Le lexique des formes (o. 12-16) a été reproduit à échelle 2 et dessiné avec du fil brodé sur papier. Lorsque les pages sont tournées le fil anime et courbe la ligne.

Photograph of an embroidered and hand-bound paper booklet. The cliché makes it possible to illustrate and freeze the emotion possible when flipping through the pages. The lexicon of forms (o. 12-16) has been reproduced at scale 2 and drawn with thread embroidered on paper. When the pages are turned the thread animates and curves the line.

© Barbara Carnevale

mars 2020, repli


Photographie d’une structure repliée sur elle même, présentée ramassée. Il s’agit de la réitération d’une forme préalablement dessinée puis brodée. La photographie possède une existence propre et documente simultanément les étapes de la recherche.

 

La forme dupliquée 4 fois compose un motif improvisé lors de la découpe. La laize a été pliée en 2 deux dans sa longueur et sa largeur. Un gabarit de papier ajouré de 1810 x 700 mm a été utilisé.
Cette mesure a été obtenue par l’ajout d’un nouveau coefficient (17,2) pour agrandir la forme des rectangles numérisés ci-dessus à «mesure d’Homme», c'est à dire 1810 x 700 mm. Cette variable est devenue une nouvelle composante lors des explorations textiles qui ont suivie.

Photograph of a structure folded in on itself, presented picked up. It is the reiteration of a shape previously drawn and then embroidered. Photography has its own existence and simultaneously documents the stages of research.

 

The shape duplicated 4 times was composing an improvised pattern while I was cutting the fabric. The width was folded in half in its length and width. A 1810 x 700 mm openwork paper template was used. This measurement was obtained by adding a new coefficient (17.2) to enlarge the shape of the rectangle drew above to "human measure" i.e. 1810 x 700 mm. This variable became a new component during the textile explorations that followed.

Les vidéos présentées ci-après permettent un regard distancié sur les formes produites. D’abord utilisées comme un moyen de documenter, elles ont été ensuite par glissement utilisées à des fins poétique. D’un point de vue plastique ce format permet d’approcher au plus près la forme en mouvement et sa temporalité.

The videos presented above allow a distanced look on the forms produced. First used as a means to document, they were then by sliding used for poetic purposes. From a plastic point of view this format makes it possible to approach as closely as possible the form in movement and its temporality.

mars 2020, 2020.03.23 — 041


Vidéo réalisée avec un smartphone. Elle raconte la chute des courbes. Mise en scène du décrochage d’un gabarit en papier utilisé pour la découpe de tissus.

Video taken with a smartphone. The tells the fall of the curves. It shows the dropout of a paper template used for cutting fabrics.

février 2019, 2020.02.19 — 027


Vidéo réalisée avec un smartphone. Improvisation autour du démêlage d’une structure et regard sur les lignes en mouvement.

Video taken with a smartphone. Improvisation around the disentangling of a structure and a look at the moving lines.

février 2019, 2020.02.14 — 018


Vidéo réalisée avec un smartphone. Accrochage et mouvement au dedans d’une structure textile.

Video taken with a smartphone. Hanging and movement within a textile structure.

Réitération des formes dessinées sur un papier cartonné numérisé.

décembre 2019, langage plastique


Image matricielle représentant les maquettes papier des structures numérisée et détourées pour le confort visuel. Il s’agit plus d’une documentation de recherche présentant la première réplication des formes avec des bords en volume.

Raster image representing the paper models of the digitized structures and cropped for visual comfort. This is more than a documentation research showcasing the first replication of shapes with solid edges.

Format original des rectangles papier : 105 x 40 mm

Toile textile représentant un rectangle replié.

février 2020, entrelacs

Photographie d’un ouvrage présenté partiellement Une structure de 1810 x 700 mm a été répliquée 3 fois à l’aide de bandes thermocollées
sur une toile de coton. La question de l’accroche du dessin s’est posée. D’autre part l’évitement de la couture a été déterminante pour le choix
du thermocollage. Cette forme a été la première réalisée en grand format. L’agrandissement des mesures avec le coefficient a aidé a aborder le format de la toile.

Photograph of a partially presented work A structure measuring 1810 x 700 mm was replicated 3 times using heat-sealed bands on a cotton canvas. The question of the hook of the drawing arose. On the other hand, the avoidance of the seam was decisive for the choice heat sealing. This shape was the first to be produced in a large format. The magnification of the measurements with the coefficient helped to approach the format of the canvas.


Format de la toile : 1850 x 1450 mm

Superposition de toiles scupltées dans le textile.

mars 2020, des mots fantômes


Photographie de deux structures superposées pour documentation des recherches. La photographie permet de valider que le dessin textile fonctionne dans cette combinaison. Elle permet aussi de figer le souvenir d’une superposition. Lors de cette période il m’était difficile de terminer un ouvrage en le fixant à une toile. J’ai alors compris lors des différentes manipulations que j’étais plutôt intéressée
par la tension créée avec l’espace et le dialogue direct avec d’autres ouvrages. D’autre part la couleur et le volume occupé faisait toile et la structure offerte matériellement par le châssis était alors représentée par la forme.

Photograph of two superimposed structures for research documentation. The photograph validates that the textile design works in this combination. It also allow to freeze the memory of an overlay. During this period it was difficult for me to finish a work by fixing it to a canvas. I understood that the various manipulations was rather interesting by the tension created with space and the direct dialogue with other works. On the other hand the color and the occupied volume formed a canvas and the structure offered materially by the frame was then represented by the form.


Format des structures : 1400 x 3600 mm

Mise en scène d'une structure.
Mise en scène d'une structure.
Mise en scène d'une structure.

mars 2020, point du jour


Photographies autonomes et documentaires de sculpture textiles (réalisées en toile de coton écru) dans un garage à vélo. Elles représentent un rectangle séparé par 3 lignes horizontales. Il s’agit toujours de la gamme des rectangles présentée depuis le début de la page. Cette fois la «mesure d’homme» a été multipliée par 2. Je répète les gestes quotidiens produits à l’atelier sous le regard d'une photographe. L'accroche .—  éphémère — des structures permet de les faire exister dans un nouvel espace. Les structures apparaissent désormais  au dehors dans un écrin sécurisé ceint par le cadre de la photographe et le lieu qu’elle me propose. Un jeu s’instaure. Je mets à l’épreuve la forme tout en la chargeant d’une préhistoire pouvant lui octroyer une sorte d'invisible densité.

Autonomous photographs and documentaries of textile sculpture (made in unbleached cotton canvas) in a bicycle garage. They represent a rectangle separated by 3 horizontal lines. This is always the range of rectangles shown from the top of the page. This time the "man's measure" has been multiplied by 2. I repeat the daily gestures produced in the workshop under the gaze of a photographer. The hook. - ephemeral - structures allows them to exist in a new space. The structures now appear outside in a secure setting surrounded by the frame of the photographer and the place she offers me. A game sets in. I put the form to the test while loading it with a prehistory that can give it a kind of invisible density.


Photographe : Laetitia Bouquerel
Format de la structure présentée : 1400 x 3600 mm

mars 2020, jeudi


Photographie pour documentation d’un ouvrage plié (celui présenté déployé dans la vidéo). Le cliché a permis de faire mémoire sur les différents aspects que la structure a pu revêtir.

Photograph for documentation of a folded book (the one shown unfolded in the video above). The shot embodies the souvenir of the different aspects that the structure could take.


Photographe : Laetitia Bouquerel
Format de la structure pliée : 800 x 450 x 100 mm

avril 2020, 2020.04.23 — 049

Vidéo réalisée avec un smartphone. La captation montre la suspension d’un gabarit de papier fabriqué pour dessiner une structure sur textile. La suspension réalisée n’est pas mimée, elle était utile avant le déplacement du patron. La vidéo aborde simultanément la documentation concrète d’un processus opérant au passé présent et la suspension des lignes flottantes transitoirement.

Video taken with a smartphone. It show the suspension of a jig of paper realised for drawing a structure on textile. The suspension produced is not mimed, it was useful before the translation of the pattern. The video simultaneously addresses the concrete documentation of a process operating in the past present and the suspension of the floating lines transiently.

Photographie narrative.

juin 2020, jeu et réalité

Photographie narrative avec en décor le corps et les structures. Improvisation autour de l’intimité cohabitant avec les toiles et les structures. Le corps est utilisé en contrepoint.

Narrative photography with the body and structures as a backdrop. Improvisation around the intimacy cohabiting with the paintings and structures. The body is used in counterpoint.


Photographe : Laetitia Bouquerel

Sculpture bois et textile tenant en équilibre.

mars 2020, point du jour


Photographie de deux structures qui se tiennent l’une à l’autre en équilibre. Le document a été réalisé à titre de recherche, il donne vie à une sculpture ordinairement rangée. Variations dans un nouveau matériau de la forme rectangulaire proposée ci-dessus. L’un des deux rectangle est recouvert d’une étoffe.

Photograph of two structures that stand against each other in balance. The document was produced for research purposes, it brings to life to an ordinarily tidy sculpture. Variations of the rectangular shape proposed above. One of the two rectangle is covered of a fabric.

Photographe : Laetitia Bouquerel